Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 16:09

PS4 up

 

Bonjour à tous,

 

Donc je me suis planté. Magistralement. J'ai été trop optimiste en pensant que Microsoft pourrait revenir en arrière sur la connexion internet obligatoire (non permanente cela dit) et sur leur système de blocage des jeux qui atteint le marché de l'occasion par un dommage collatéral indésirable. Pour vous remettre l'article en mémoire, il est consultable ici. En substance, j'avais avancé l'idée que Microsoft pourrait avoir lancé cette idée pour la tester avant de la confirmer. Dire qu'il n'en fût rien est exagéré. La firme américaine dira qu'elle a simplement clarifié les choses, ce n'est pas une simple idée, c'est avéré. Oui, la console devra être connectée une fois toutes les 24 heures. Et aucun recul à l'horizon par rapport à l'occasion. Ces deux informations ont été confirmées dans une cacophonie sans nom pendant les trois semaines que l'on vient de vivre.  Je dois reconnaître que pour une entreprise de cette ampleur c'est quand même étonnant, voire dérangeant. Alors oui, on pourra prêter son jeu à un ami, mais dans des conditions particulières. J'avoue que là, je suis déçu. Auprès des joueurs, Microsoft n'a marqué aucun point de sympathie. Sony n'en demandait pas tant, mais j'y reviendrais.

 

e3-2013-conference-Microsoft

Hier soir à la conférence Microsoft...

 

Les choses avaient été clairement annoncées. Microsoft ne parlerait que des jeux qui sortiront sur leurs consoles. Oui, oui au pluriel car quelques jeux sortiront sur 360 dans les mois qui viennent. Au moins, on peut se dire que, même si c'est par les éditeurs tiers, votre 360 ne va pas prendre la poussière tout de suite. Pas comme en 2005 où la première Xbox a été abandonnée d'un coup, comme un chien abandonné en été sur la route des vacances. Bien évidemment, l'accent à été mis sur les futurs jeux qui seront si beaux sur Xbox One. On est à l'E3 tout de même, faut pas déconner. Et c'est là que le bât blesse. Pas un mot sur les griefs entourant la nouvelle machine. Aucun retour en arrière supplémentaire sur le blocage des jeux (ni même sur la revente en ligne des jeux, dont le flou artistique est tragi-comique d'un certain point de vue) et aucun recul sur la conductivité obligatoire de la console. Microsoft s'est tenu à son tableau de marche envers et contre tout. Cela me rappelle Sony en 2006, qui avec arrogance, pensait vendre sa PS3 facilement malgré son prix élevé et son architecture complexe. Vous connaissez la suite... Notons également que la Xbox One sera vendue 499 dollars (donc 499 euros chez nous, par le miracle d'un taux de change absent dans notre média, même s'il faut penser au prix hros taxe et TTC hein), ce qui est bien cher pour un prix de lancement. La console sortira d'ailleurs en novembre 2013.

 

 

Pendant ce temps-là chez Sony...

 

J'avais dit que Sony avait dû prendre des notes le 21 mai dernier. Je ne croyais pas avoir raison à ce point-là. A l'heure où les joueurs sont ulcérés de l'attitude hautaine de Microsoft, Sony, qui sait parfaitement que l'entreprise revient de loin, propose des jeux sympathiques et conventionnels avec quelques claques visuelles, mais aussi et surtout, apprend de ses erreurs passées et propose une console plus abordable, puisqu'elle sera vendue 399 dollars (399 euros en Europe et pensez au HT et au TTC, je le répète). Mine de rien toucher psychologiquement le consommateur via son porte-monnaie, ça fait mouche. Et là où la firme japonaise enfonce le clou, c'est qu'elle explique (avec un humour très sympathique) que les jeux ne seront pas liés à un compte et que l'échange et surtout la revente des jeux n'aura pas de contraintes. En faisant cela, Sony a tout simplement raflé la mise de cet E3. Ils ont bien sûr proposé des jeux, le déploiement effectif de Gaikai (la plate-forme de jeux à la demande de David Perry, génial programmeur en son temps), ainsi que l'annonce d'un PSN payant sur PS4. Mais tout cela sera occulté par une seule chose : la PS4 n'est pas bridée (elle n'est même pas zonée c'est vous dire). Sony représente la liberté et c'est tout ce que les joueurs retiendront. Que va faire Microsoft pour répondre à ça ? Franchement, aucune hypothèse là-dessus ne se forme dans mon esprit.

 

E3 Playstation 2013

Et finalement...

 

Je reconnais m'être planté d'analyse. Ou plutôt, mon analyse s'est avérée fausse et trop optimiste à la lecture des événements récents. Microsoft fait en 2013 l'erreur de Sony à la génération précédente. A ce voir trop fort, trop hégémonique, on prend des décisions qui paraissent être un non-sens pour le consommateur. La véritable erreur de Microsoft pour l'instant est de forcer son cap, de ne pas réellement en dévier en se moquant de la grogne populaire. Je ne souhaite pas que la Xbox One se plante totalement, c'est évident. De même que je ne porte pas Sony aux nues pour son ouverture vis-à-vis de l'utilisation de ses jeux. Chaque constructeur est respectable et je déplore simplement l'aveuglement dont Microsoft fait preuve à l'heure actuelle. Même si mon analyse précédente était trop optimiste voire trop naïve pour certains, je reste toujours persuadé de l'immaturité des joueurs quant à leurs réactions face aux annonces des constructeurs. L'équilibre est difficile à trouver j'en conviens, entre la blasitude qui se fout de tout, et les réactions excessives, qu'elles soient positives ou négatives d'ailleurs. Mais c'est ça, être un humain, c'est nuancer ses propos et réactions. Et ce nuancier est la beauté de l'être humain.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

manette-ps4 Utori

Published by Un Jour, Un Jeu - dans Humeurs
commenter cet article

commentaires