Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 09:00

Secret of Mana

 

Bonjour à tous,

 

Il y a des jeux dont on ose à peine parler, par peur de briser un mythe, de souiller le souvenir magnifié dont notre mémoire nous gratifie. Secret of Mana fait partie de cette catégorie de jeux en ce qui me concerne. Edité et développé par Square (Enix était encore un de ses concurrents), le soft sort le 6 août 1993 au Japon, le 3 octobre 1993 au USA et enfin le 24 novembre 1994 en Europe. Il bénéficié d'une sortie sur Console Virtuelle en 2008 et enfin d'une réédition sur iTunes Store en 2012. Seiken Densetsu 2 (son nom original au Pays du Soleil Levant) fait suite à Seiken Densetsu : Final Fantasy Gaiden, sorti sur Game Boy en 1991, que l'on a connu sous le nom Mystic Quest chez nous. Pour les gens qui ont découvert le jeu vidéo à la fin des années 1980 ou au début des années 1990, le seul nom de cet Action-RPG d'exception sur Super Nintendo leur fait verser une larme. Une larme de bonheur, cela va sans dire. Je vais essayer de vous transmettre modestement ce qui mérite tant de respect de la part des joueurs par rapport à ce jeu.

 

Secret of Mana gameplay video

 

A l'heure où The Legend of Zelda : A Link to the Past semblait avoir la mainmise sur la SNES en matière d'Action-RPG (il était sorti deux ans auparavant), Secret of Mana redistribue les cartes avec la manière. Jouable seul ou à plusieurs (le soft pouvait accueillir jusqu'à trois joueurs, ce qui était très rare à l'époque), le jeu prend place dans un univers immense, que l'on a envie de parcourir avec enthousiasme. L'histoire, qui paraît simpliste de prime abord, témoigne d'une étonnante profondeur pour le joueur qui daigne s'y attarder. Bien sûr, il faut la replacer dans son contexte historique et surtout, dans son contexte technologique. La Super Nintendo fait honneur au jeu. Mieux, elle le transcende, avec ses couleurs chatoyantes et tous les atouts de la console sont utilisés : le Mode 7, les rotations et j'en passe. Quand on évoque Secret of Mana, il est impossible de passer sous silence le talent d'Hiroki Kikuta qui composa la bande originale du jeu. L'ambiance sonore n'est jamais prise en défaut pendant la partie et on se surprend à fredonner certains airs pendant que l'on joue. La musique du jeu parachève un ensemble extrêmement cohérent.

 

Secret of Mana - Thème d'ouverture et début du jeu

 

Vous l'avez compris, je ne taris pas d'éloges sur ce jeu. Pour une fois, je l'avais découvert quasiment au moment de sa sortie et j'avais pris une claque monumentale à l'époque. Une console était capable de me faire passer une palette d'émotions extrêmement variée et je m'en suis rendu compte avec Secret of Mana. Encore aujourd'hui, le soft n'a rien perdu de son intérêt. Je vais même oser dire que Seiken Densetsu 2 est à placer au dessus de Final Fantassy VII ! Carrément ! Non pas pour son aspect technologique (ils ne sont pas comparables, cela va de soi), mais en matière d'émotions transmises au joueur, Secret of Mana bat Final Fantasy VII d'une sacrée longueur. Et ce, avec quelques pixels en guise de personnages. J'encourage tous les jeunes joueurs à s'y essayer, pour se laisser transporter dans un univers dont vous vous souviendrez toute votre vie. En tous cas moi, je sais que l'Arbre Mana me laissera s'adosser à lui pendant de longues années encore. D'ailleurs je vous laisse, je vais reprendre ma dernière partie tiens. Parce que l'émotion dans le jeu vidéo, c'est important. Certains développeurs devraient s'en souvenir...

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

Utori

Published by Un Jour, Un Jeu - dans Un Jour - Un Jeu
commenter cet article

commentaires